Explorez le chemin, continuez l'Histoire...

Le pèlerin

Le « pèlerin » avant de devenir le nom générique désignant les voyageurs-marcheurs dans leur diversité, définissait la personne qui se rendait en un lieu sacré, dans un esprit de piété afin d’honorer la mémoire d’un saint ; ainsi en est-il pour Saint jacques de Compostelle. Les pèlerins qui allaient à Rome étaient appelés « Romieux » et « Régordiers » pour les marcheurs de la Régordane résolus à se recueillir sur le tombeau de Saint Gilles.

Aujourd’hui, le terme de pèlerin s’est quelque peu galvaudé, quoique le sens profond ne soit que légèrement modifié ; ce qu’on qualifiait de piété auparavant revient aujourd’hui à s’interroger personnellement sur nos réflexions intérieures, à retrouver un état d’esprit tranquille dans un monde en perpétuel mouvement et contradiction. Le fait de se dépasser dans l’effort, procure non seulement une sensation de bien-être physique mais aussi la satisfaction d’avoir été jusqu’au bout d’un idéal, matérialisé par un cheminement aussi réel que spirituel.